EUTM Mali | REAGISSANT À DES ENGINS EXPLOSIFS IMPROVISES
24162
post-template-default,single,single-post,postid-24162,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-9.4.1,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

REAGISSANT À DES ENGINS EXPLOSIFS IMPROVISES

REAGISSANT À DES ENGINS EXPLOSIFS IMPROVISES

L’EUTM Mali a organisé un Cours d’Instructeur de Recherche Militaire de Base pour les Sous-Officiers de la Garde Nationale au Camp d’Entraînement de Koulikoro (KTC). Le Cours s’est déroulé entre le 3 février et le 6 mars 2020 et visait à permettre aux stagiaires de transmettre des connaissances et de dispenser une formation comprenant les tactiques, techniques et procédures nécessaires pour contrer la menace des engins explosifs improvisés, par la mise en œuvre de compétences militaires de base en matière de recherche.

Les formateurs de l’Education and Training Task Force (ETTF) de l’EUTM Mali ont vérifié les compétences des stagiaires dans les domaines du maniement des armes, des mouvements individuels et en équipes, de la réaction au feu ennemi, de la lecture des cartes et des communications radio. Ils ont également expliqué aux stagiaires le Droit International Humanitaire (DIH), leur permettant ainsi de l’intégrer dans leur formation et leurs opérations futures, et leur ont donné des instructions dans les domaines de la sensibilisation aux mines et de leur menace. Toutefois, les principaux objectifs de ce cours étaient d’apprendre aux stagiaires à effectuer des fouilles de personnel et de véhicules aux points de contrôle, à réagir correctement si des éléments d’engins explosifs improvisés étaient découverts et enfin à développer leurs compétences en matière de leadership et de pédagogie par le biais d’un apprentissage en classe et de sessions pratiques.

L’EUTM Mali continue de répondre aux besoins opérationnels des Forces Armées Maliennes (FAMa) en fournissant un soutien à la formation et des conseils sur le commandement et le contrôle, la chaîne logistique et les ressources humaines. Un soutien est également apporté par le biais de formations sur le Droit International Humanitaire, la protection des civils et les droits de l’Homme.