EUTM Mali | MARCHANT VERS LA NORMALITÉ
24931
post-template-default,single,single-post,postid-24931,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-9.4.1,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

MARCHANT VERS LA NORMALITÉ

MARCHANT VERS LA NORMALITÉ

La Mission est fortement engagée depuis décembre 2019, dans plus de 40 activités de formation et de préparation de près de 1.200 soldats des Forces Armées Maliennes (FAMa). Cette dynamique a été perturbée par l’arrivée des cas de COVID-19 au Mali en mars. Un mois avant, l’EUTM Mali a commencé à adopter des mesures préventives, conformément aux autorités Maliennes et aux directives de l’Organisation Mondiale de la Santé, afin d’atténuer le risque de contagion et de garantir ainsi la sécurité sanitaire non seulement des membres de l’EUTM Mali mais aussi des stagiaires des FAMa et de la population locale. À cette fin, un groupe de travail a été créé et un plan a été élaboré pour combiner la formation des équipes médicales, l’établissement d’accords techniques de laboratoire, l’augmentation des niveaux de soutien, la préparation des zones d’isolement, des véhicules et des procédures de transport, la coordination des évacuations d’urgence et des mesures de contrôle, d’hygiène et d’éloignement social ont été mises en œuvre, ainsi que l’organisation du travail et des espaces communs.

La Mission a temporairement suspendu ses activités de formation le 3 avril. Par conséquent, l’effort principal de la Mission a été transféré de manière équilibrée vers les activités de conseil, tout en maintenant le lien avec les publics de formation et en préparant également la poursuite de la Mission pour la période post-pandémique. Les mesures de protection et de maintien en puissance ont été améliorées, en fonction de l’évolution de la situation. Le 8 avril, le premier cas de COVID-19 au sein de la Mission a été confirmé, deux semaines après la première contagion au Mali. Des procédures de confinement ont été immédiatement mises en place, tout en maintenant une politique d’information du public actualisée. Conformément aux instructions, la Mission a identifié les éléments des groupes à risque (conformément à la réglementation sur la protection des données), ainsi que le personnel essentiel et non essentiel lié à la suspension temporaire des activités de formation, afin de réduire les effectifs et donc d’accroître les mesures préventives. La Mission continue à faire tous les efforts nécessaires pour la reprise complète de ses activités au fur et à mesure de l’évolution de la situation. Le processus d’opérationnalisation de la révision du Mandat, qui assurera une croissance significative de la Mission et l’extension de ses activités à l’ensemble du territoire du Mali et aux quatre autres pays du Sahel, se poursuivra également. La phase finale du plan permettra à la Mission de rétablir pleinement ses activités de base, de formation et de conseil.