EUTM Mali | FIN DE L’EXERCICE PANDA : LES OFFICIERS STAGIAIRES PRÉSENTENT LEUR SOLUTION
26382
post-template-default,single,single-post,postid-26382,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-9.4.1,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

FIN DE L’EXERCICE PANDA : LES OFFICIERS STAGIAIRES PRÉSENTENT LEUR SOLUTION

FIN DE L’EXERCICE PANDA : LES OFFICIERS STAGIAIRES PRÉSENTENT LEUR SOLUTION

Le 4 mars 2021, les officier stagiaires maliens de la première promotion du Certificat d’État-Major (C.E.M.) ont effectué la restitution finale de l’exercice « PANDA », exercice de planification opérationnelle s’appuyant sur la Méthode d’Élaboration d’une Décision Opérationnelle (MEDO).

En effet, durant plusieurs semaines, les élèves ont été mis en situation et raisonné à la place d’un chef de bureau opération d’un bataillon d’infanterie et de ses cellules qui le constitue. En appliquant le déroulé type de la MEDO, ils ont pris en compte toutes les réflexions basées sur la mission, le terrain, les conditions d’engagement, etc.

La restitution conduite par les officiers stagiaires est en fait le produit final de tout ce qui leur a été enseigné depuis le début de l’exercice et doit leur permettre de tenir un poste d’officier rédacteur au sein d’un état-major opérationnel. Ils ont raisonné au niveau du Groupement Tactique Interarmes (G.T.I.A.), unité à dominante infanterie ou de l’arme blindée et renforcée par différents appuis (génie, artillerie).

Par ailleurs, les stagiaires ont appliqué les procédures opérationnelles et ainsi présenté une situation aboutissant à une solution tactique.

Cette restitution a été marquée par la présence d’autorités représentant les Forces Armées Maliennes (FAMa) comme le COL SAMAKE, chef de la division « Formation » de l’état-major général des armées, le COL SOGOBA, directeur de l’école des sous-officiers, le COL LALENTA, directeur du Prytanée, le COL SYLLA, directeur du stage du C.E.M. et du COL HENKINET, chef du pilier « conseil » de l’EUTM Mali. Elles ont pu apprécier le chemin parcouru par les élèves et les résultats obtenus en terme d’acquisition des connaissances tactiques ciblées.

Les officiers stagiaires sont maintenant armés afin d’appréhender le prochain exercice au nom de baptême « KOUROUMARI ». Ce nom désigne, outre une rivière du Mali, le prochain terrain de manœuvre où ils pourront perfectionner les connaissances acquises lors de « PANDA ».