EUTM Mali | COMMUNIQUÉ DE PRESSE N°4 D’EUTM MALI SUR LE COVID-19
24485
post-template-default,single,single-post,postid-24485,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-9.4.1,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

COMMUNIQUÉ DE PRESSE N°4 D’EUTM MALI SUR LE COVID-19

COMMUNIQUÉ DE PRESSE N°4 D’EUTM MALI SUR LE COVID-19

Conformément à sa politique d’information du peuple malien et des pays contributeurs de la mission, l’EUTM Mali souhaite informer de deux (2) cas supplémentaires confirmés de COVID-19.

Ces deux cas dont les résultats positifs ont été confirmés aujourd’hui, ce 17 avril 20, étaient isolés car ils avaient été en contact étroit avec le cas initial annoncé il y a quelques jours. Cela porte à 9 le nombre total de cas confirmés au sein de la mission depuis le premier cas. À ce jour, six cas confirmés ont été rapatriés ainsi que le personnel le plus proche en contact avec eux. Une personne est en convalescence, sans symptômes, et a été mise en quarantaine pendant 14 jours supplémentaires. 

Les 2 nouveaux cas confirmés sont également isolés dans le quartier général de la mission, sous contrôle médical et les personnes avec lesquelles ils ont été en contact sont en quarantaine, en attendant leur rapatriement dans leur pays d’origine, pour lequel les préparatifs sont en cours. Le quartier général de la mission est en quarantaine depuis l’apparition des premiers symptômes de cas, et toutes les activités de formation ont été suspendues depuis la semaine précédente.

La priorité actuelle de l’EUTM Mali est la santé de son personnel et de ses partenaires dans la lutte contre le Coronavirus. Des mesures d’hygiène et de protection appropriées sont en place et chaque membre de l’EUTM fait l’objet d’une vérification quotidienne de sa température.  L’EUTM Mali continuera à appliquer toutes les mesures de sécurité possibles, comme le conseille l’Organisation mondiale de la santé.

Notre objectif est de reprendre toutes les activités de l’EUTM dès que la situation nous permettra de le faire en toute sécurité. Nous resterons au Mali et continuerons à mettre en œuvre notre mandat en fournissant les conseils nécessaires, l’encadrement et, lorsque la situation le permettra, la formation à nos partenaires des FAMa et de la force conjointe G5 Sahel.