EUTM Mali | Fin du premier CMATT dans la Province de Kayes
Fin du premier CMATT dans la Province de Kayes
EUTM, Mali, CMATT, EUTMMali, Espagne, Belgique, ATF
19195
post-template-default,single,single-post,postid-19195,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,side_area_uncovered_from_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-9.4.1,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Fin du premier CMATT dans la Province de Kayes

L’Advisory Task Force (ATF) de la Mission d’Entrainement de l’Union européenne (EUTM), a organisé pour la huitième fois une formation en faveur des officiers maliens. C’était une première dans la région de Kayes qui est notamment la première regino du Mali. La particularité de ces formations, est qu’elles sont faites dans les Régions Militaires, dans la garnison de l’unité. C’est le concept des entrainements et conseils décentralisées combinées (Combined Mobile Advisory and Training Team – CMATT), qui est typique pour le mandat de l’EUTM.

Cette étape marque la transition des formations centralisées vers une décentralisation, permettant aux militaires maliens d’être complétement autonome dans le domaine de la formation et l’entrainement.

Les stages de l’EUTM Mali sont toujours basés sur les demandes et beoins des militaires maliens. Cette formation a duré 3 semaines et demi. Pendant cette période, onze officiers de la 4ième Région Militaire de KAYES, ont assisté aux différents cours et exercices qui avaient comme but d’améliorer les capacités de planification et la conduite des opérations militaires.

Des cours pour ces officiers qui ont servi et vont encore servir dans le Groupement Tactique Interarmes (GTIA) SIGUI. Le Sigui (buffle en Bambara), étant le symbole de KAYES. Le cours était composé de quatre parties : une première partie de révision théorique de la doctrine malienne, une deuxième d’apprentissage du processus d’élaboration d’une décision tactique, la troisième d’un exercice assisté et finalement une partie d’exercice de synthèse.

En outre, des cours sur les droits de l’homme et sur le droit international humanitaire ont été donnés par des spécialistes, notamment par le Comité International de la Croix Rouge du Mali.

Cette formation a aussi été très bénéfique pour les instructeurs de l’Europe, qui ont eu l’occasion de discuter et d’apprendre eux aussi de ces officiers maliens très expérimentés.

Tags: