EUTM Mali | EUTM-Mali conseille le COIA qui appartient à l’état-major des Forces armées maliennes (FAMa) afin de préparer la sécurité de l'élection présidentielle
EUTM-Mali conseille le COIA qui appartient à l’état-major des Forces armées maliennes (FAMa) afin de préparer la sécurité de l'élection présidentielle
EUTM, Mali, EUTMali, European Union, FAMa, MaAF, KTC
20108
post-template-default,single,single-post,postid-20108,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,side_area_uncovered_from_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-9.4.1,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

EUTM-Mali conseille le COIA qui appartient à l’état-major des Forces armées maliennes (FAMa) afin de préparer la sécurité de l’élection présidentielle

Pendant trois semaines, l’EUTM Mali a conseillé le Centre Opérationnel Interarmées (COIA)  des FAMa. Le but de cette mission était d’appuyer les officiers du COIA à élaborer les documents stratégiques et opérationnels nécessaires à la sécurisation des prochaines élections présidentielles.

22 officiers maliens ont participé à ce Groupe de Planification Opérationnel (GPO), conseilles par  onze membres de l’Advisory Task Force (ATF). Au-delà des élections, l’objectif était d’accroître la capacité des officiers des FAMa à planifier et, par conséquent, à rédiger des documents opérationnels des niveaux stratégique et opérationnel.

Dans le cadre de ces travaux, des instructions plus ciblées ont été délivrées dans le domaine du droit international humanitaire (DIH), des méthodes de planification opérationnelle (MPO), des règles d’engagement (ROE) et l’utilisation d’instruments informatiques.

Ce GPO s’est clôt par une restitution des travaux le 25 mai, présidée par le Commandant de la Force de la Mission (MFCdr), Général Millán et le Sous-chef Operations des FAMa, le colonel-major Cissé. Tous les participants ont reçu à cette occasion un certificat de cours honorant leurs efforts.

Parallèlement, l’EUTM Mali continue de participer à des réunions périodiques afin d’être en mesure de continuer à conseiller les FAMa dans l’organisation de la sécurité pour les élections présidentielles du 29 juillet.

Tags: