EUTM Mali | UNE NOUVELLE STRUCTURE, UNE NOUVELLE CHAÎNE DE COMMANDEMENT, UNE APPROCHE INTEGREE
UNE NOUVELLE STRUCTURE, UNE NOUVELLE CHAÎNE DE COMMANDEMENT, UNE APPROCHE INTEGREE
EUTM, Mali
17650
post-template-default,single,single-post,postid-17650,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,side_area_uncovered_from_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-9.4.1,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Depuis juin, une nouvelle structure, une nouvelle chaîne de commandent, une approche integrée

Depuis juin, le Military Planning and Conduct Capability (MPCC) assume le commandement des missions UE non-exécutives, actuellement EU Training Mission (EUTM) Somalie, EUTM République Centrafricaine (RCA) et EUTM Mali. Le MPCC est la structure statique et hors de la zone de commandement et contrôle au niveau stratégique militaire, et est responsable de la planification opérationnelle et de la conduite des missions non-exécutives des forces de l’Union européenne. Cela permettra au personnel de la mission sur le terrain de se concentrer sur les activités spécifiques de sa mission, avec un meilleur soutien fourni par Bruxelles. En ce qui concerne l’EUTM Mali, cette réorganisation importe sur sa chaîne de commandement puisque le Directeur MPCC assume désormais les responsabilités de commandant de mission tandis que le général commandant en théâtre devient le Commandant de la Force de la mission (MFCdr).

 

Dans le même temps, de nouveaux projets de l’UE pour le soutien au G5 SAHEL sont négociés non seulement à Bruxelles, mais aussi dans le théâtre opérationnel. Le mois dernier, EUTM Mali a conclu le troisième cours d’officier de liaison G5 SAHEL pour 23 officiers venant des pays du G5 SAHEL. Cette formation de deux semaines, financée par la France, fournit aux futurs officiers de liaison les compétences et les connaissances nécessaires pour fonctionner efficacement en appui des opérations transfrontalières. Les progrès rapides réalisés sur la nouvelle Force conjointe du G5 SAHEL signifient que cette exigence est très claire et nous transformerons le cours d’officier de liaison en un cours d’état-major avec l’aide de nos collègues de BARKHANE pour la prochaine session, fin septembre. Plus tard, le cours pourrait avoir lieu à Sevare car ce sera l’emplacement du Quartier Général de la Force conjointe sous le commandement du général Didier Dacko, l’ancien CEMGA dont la connaissance, l’expérience et les connexions font de lui l’homme idéal pour occuper cette fonction.

Cliquez pour plus de contenus

Tags: