EUTM Mali | L’EUTM Mali réalise une formation sur mesure de la 5ère Région Militaire du secteur 3 des Forces Armées maliennes de Tombouctou en coopération avec la Force Barkhane.
L’EUTM Mali réalise une formation sur mesure de la 5ère Région Militaire du secteur 3 des Forces Armées maliennes de Tombouctou en coopération avec la Force Barkhane.
EUTM, Mali, Tomboctu
18591
post-template-default,single,single-post,postid-18591,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,side_area_uncovered_from_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-9.4.1,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

L’EUTM Mali réalise une formation sur mesure de la 5ère Région Militaire du secteur 3 des Forces Armées maliennes de Tombouctou en coopération avec la Force Barkhane

Tombouctou, ville d’astronomie, de l’histoire, du théologie autour de 333 saints; bien des légendes de marabouts et djinns ont été évoquée. Dont celle du gardien sans visage symbolisant la multi-ethnicité, qui chevauche le cheval blanc Al Farouk et protège la ville. « Al Farouk»  est aussi le nom du Groupement Tactique Inter Armes (GTIA) de la 5ère Région Militaire. Une région plongée depuis plus de quatre années dans les opérations de sécurisation avec la force partenaire Barkhane.

Pour le déploiement de son équipe Combined Mobile Advisory Training Task (CMATT) de vingt-et-un formateurs,  l’EUTM Mali prend pied au coeur de la mythique cité légendaire. Immédiatement après Gao, cette CMATT est projetée au plus près des opérations menées dans le nord du Mali, sise entre le fleuve Niger et les vastes étendues du Sahel, à 800 km de la zone habituelle d’activité de l’EUTM.  Le désert n’est pas loin ; 10° à 15° de température de différence font comprendre au détachement la réalité dans laquelle opèrent les FAMa et les troupes partenaires. Un nouvel environnement auquel le personnel doit s’adapter!

Ce CMATT s’est opéré à la suite d’une demande particulière, énoncée par le CEMGA, Général Keita, au mois d’avril 2017.  Accueillie au camp Barkhane DLAO4 du 29 août au 18 septembre près de l’aéroport, elle se compose de cinq conseillers de l’Advisory Task Forces (ATF) en provenance du MFHQ de Bamako, de sept instructeurs de l’Education Training Task Force (ETTF) et de sept éléments de la Force Protection (FP) du centre de formation de Koulikoro (KTC), soit 21 militaires européens.

Tout en suivant les opérations en cours, douze cadres de l’état-major du secteur 3 ont pris part à la formation aux techniques de commandement axées sur la méthode d’élaboration d’une décision opérationnelle tactique. Simultanément, soixante militaires du rang ont conforté les notions de tactique d’infanterie, de sauvetage au combat et de lutte contre les engins explosifs improvisés (IED), premier fléau de cette guerre asymétrique.

Articulée par demi-journées, la formation n’a pas entravé la conduite des opérations de sécurisation programmées dans la région de Tombouctou. Qui plus est, elle s’est avérée immédiatement fructueuse par la mise en oeuvre quotidienne de savoir faire technico-tactiques souvent appris le matin même. Bien que jeunes en service, nombre des militaires désignés pour suivre la formation EUTM disposent d’une très grande expérience de terrain et d‘une très forte motivation intrinsèque. C’est sur le partage de vécu que le conseil dans les différents domaines s’est appliqué. Un programme et une approche de formations correspondant à la réalité de la problématique sécuritaire!

Tags: