EUTM Mali | à propos
15144
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-15144,ajax_fade,page_not_loaded,,side_area_uncovered_from_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-9.4.1,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive
 

à propos

La restauration d'une paix durable au Mali est essentielle pour la stabilité de la région sahélienne et plus largement pour l'Afrique et l'Europe.
A la demande du gouvernement malien et sur la base de la résolution 2085 du Conseil de sécurité de l'ONU, les États membres de l'Union européenne ont décidé de lancer une mission de formation au profit des forces armées maliennes : l’EUTM Mali (European Union Training Mission). Etabli en février 2013, le mandat de cette mission s’effectue dans le cadre de la politique étrangère et de sécurité commune (PSDC). Nous sommes maintenant au début du quatrième mandat, qui durera jusqu'au mois de mai 2020.''

Contexte

Notre mission

E

n vue de permettre la poursuite de l’entrainement et du conseil aux forces armées maliennes (FAMa), le conseil européen a décidé le 14 mai 2018 de prolonger l’EUTM Mali pour un quatrième mandat qui courra jusqu’en mai 2020. En total accord avec les autorités gouvernementales maliennes, EUTM Mali poursuivra sa mission pour contribuer à la restauration de leurs capacités militaires. Le but est qu’elles redeviennent capables de mener des opérations pour rétablir l’intégrité territoriale du Mali, protéger la population et réduire la menace terroriste.

Dans le cadre du mandat 3, la zone d’engagement de la mission y compris également le  G5S FC, secteur QG au Niger, au Tchad et en Mauritanie, les lignes de communication d’entrée et de sortie des aéroports les plus proches et les complexes des partenaires  à proximité duG5S du QG du secteur HQ qui fournissent un soutien à EUTM Mali.

L’EUTM Mali est une mission non exécutive et non une opération : les militaires déployés ne sont pas destinés à participer à des missions de combat et n’accompagnent pas les unités maliennes dans les opérations.

Pendant le 4ème mandat, l’EUTM Mali poursuivra les activités au Mali, l’IOT appuiera le MAF, pour intégrer les formateurs, les conseillers et les mentors dans les institutions FAMa et les QG’s de niveau supérieur, pour mener des activités décentralisées au sein du G5S JF au niveau du QG (en passant à une présence permanente au QG de Sévaré) et pour soutenir l’établissement d’un MAF autonome et d’un G5S JF EUTM opérationnel au Mali.

Le quatrième mandat se compose de 4 phases : Définition, présence décentralisée, QG du secteur JF G5S décentralisé et transfert d’autorité.

Actuellement, 27 pays participent à la mission, soit 581 hommes et femmes, aux ordres du Général de brigade Enrique Millán Martínez (Espagne).

Pour répondre aux besoins opérationnels des FAMa, l’EUTM Mali assure :

 

– Un appui général à l’entrainement.

– Le conseil et l’entrainement de la chaine de commandement, de la chaine logistique et des ressources humaines, de même que l’instruction dans le domaine du droit humanitaire et des conventions internationales.

– Une contribution, à la demande du Mali et en coordination avec la MINUSMA, au processus de Désarmement, Démobilisation et de Réintégration (DDR) encadré par les Accords de Paix, en conduisant des sessions d’entrainement qui faciliteront l’amalgame du personnel réintégré au sein des FAMa.

– Un soutien au G5 SAHEL, en contribuant à renforcer la coordination et l’interopérabilité des forces armées de l’organisation, en intégrant cet objectif aux activités déjà conduites au profit des FAMa. Conduire des activités permanentes ou non permanentes dans les QGs du Secteur, d’abord au Niger, puis au Tchad et en Mauritanie.

Le quartier-général de la mission se trouve à Bamako. La formation proprement dite se déroule à Koulikoro (60 km) au nord-est de Bamako.

En outre, l’EUTM Mali déploie des équipes mobiles de formateurs et de conseillers, dites CMATT (pour Combined Mobile Advisory and Training Teams).

A Bruxelles se trouve une cellule de suivi chargée de faire la liaison avec les différents services du service européen pour l’action extérieure (SEAE) et les responsables de la PSDC.

22Etats membres de l’UE :

Autriche, Belgique, Bulgarie, République Tchèque, Allemagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lituanie, Luxembourg, Lettonie, Pays-Bas, Portugal, Romania, Suède, Slovénie, Espagne et Royaume-Uni.

4 contributeurs européens non membres de l’UE : Géorgie, Monténégro, Serbie et Albanie.

Le groupe STARLITE AVIATION assure le transport par air et vient d’Afrique du sud.

L’EUTM Mali conseille au niveau central le Ministère de la Défense malien et les FAMa ainsi que les commandements militaires des régions militaires en vue de les assister dans la mise en place des réformes structurelles orientées par la Loi de programmation militaire, ainsi que dans l’évaluation de leur avancée. Les conseillers militaires, polyvalents et francophones, partagent leur expérience et leur expertise avec leurs partenaires maliens dans des domaines variés : ressources humaines, logistique, renseignement, conduite des opérations, transmissions, finances et planification.

Depuis 2013, l’EUTM Mali s’est acquitté avec succès de l’entrainement de 8 bataillons, dont 5 ont été réentrainés. Plusieurs autres instructions ont été assurées, notamment la formation à l’exercice de l’autorité (« leadership »), et des stages spécialisés. Au total, plus de 11500 soldats ont été entrainés, soit pratiquement 1/3 des forces armées maliennes. Désormais l’EUTM porte son effort sur la formation des cadres (« formation des formateurs », et « conseil aux formateurs »), en particulier dans les garnisons où se trouvent les commandements des régions militaires, dans les écoles militaires ou encore au centre d’entrainement d’EUTM à Koulikoro. Cette  approche progressive permettra de rendre les FAMa autonomes et de leur transférer petit-à-petit la responsabilité de l’entrainement.

Pour renforcer le sens du commandement chez les chefs militaires maliens, la formation au savoir-être autant qu’au savoir-faire dans l‘exercice de l’autorité apparait comme cruciale. La mission cherche à développer l’éducation militaire en intégrant des instructeurs de l’EUTM dans les écoles de formation initiale. L’objectif est de renforcer l’art du commandement, le sens des responsabilités et l’exemplarité de tout cadre militaire. L’effort est porté dans les domaines suivants : droit des conflits armés, leadership, savoir-faire tactique et stratégique ainsi que les méthodes de planification et les principes fondamentaux militaires.

Au centre d’entrainement de Koulikoro, le pilier entrainement (ETTF, pour Education and Training Task Force) assure des stages dans les domaines suivants :
– Tir de précision
– Guidage aérien
– Appui mortier
– Commando
– Infanterie
– Premiers soins
– Lutte contre les engins explosifs improvisés

Jusqu’à présent des cours décentralisés et spécialisés ont été donnés pour renforcer le leadership au sein des FAMa. A l’avenir, ces formations pourront être conduites de façon centralisée si nécessaire.

La qualité des commandants d’unité est un facteur décisif dans le succès des opérations. Aussi, les futurs commandants de compagnie maliens ont l’occasion de participer à un stage de 12 semaines où ils pratiquent les savoir-faire suivants :

– Gestion et évacuation des blessés
– Tir
– Tactique
– Demande d’appui feu

Afin de les préparer au mieux à leurs futures fonctions, très exigeantes, les officiers maliens sont formés à l’exercice de l’autorité et au droit des conflits armés.

Au cours d’un stage d’une durée comprise entre quatre et douze semaines, en fonction des  requêtes des FAMa, les cadres maliens sont entrainés à la planification et à la conduite autonome d’une instruction de qualité au sein de leurs garnisons respectives.

Le principe de formation des formateurs (TTT : Train The Trainers) fonde l’approche de la mission aussi bien pour le conseil que pour l’entrainement, qu’ils soient centralisés ou décentralisés.

Le cœur de la formation est centré sur la pédagogie ainsi que sur la préparation et la conduite de séances d’instruction.

Formation au droit international humanitaire – Le respect des droits de l’Homme et du droit des conflits armés constitue une partie essentielle de l’entrainement d’EUTM Mali. Du personnel qualifié délivre des cours sur les principes d’humanité, de distinction, de proportionnalité et de nécessité militaire.

Sont également enseignées la connaissance des procédures et les conduites à tenir en cas de capture, de transfert ou de traitement de prisonniers, la prise en compte des enfants, des personnes et des sites protégés, la lutte contre les violences sexuelles et la protection des femmes, la gestion des réfugiés et des personnes déplacées, les règles d’engagement et la légitime défense.

10décembre 2012 : approbation du concept de crise par l’Union Européenne.
– 24 décembre 2012 : demande officielle de soutien du Président de la République du Mali auprès de l’Union européenne.
– 17 janvier 2013 : Création d’EUTM Mali et nomination du général de brigade Lecointre (France) comme commandant de la mission.
– 18 février 2013 : Mise en route officielle d’EUTM à Bruxelles.
– 20 février 2013 : Mise en route officielle d’EUTM à Bamako.
– Du 05 Avril au 07 juin 2013 : entrainement du premier bataillon : le GTIA «Waraba».
– Du 07 juillet au 14 septembre 2013 : entrainement du deuxième bataillon : le GTIA «Elou».

01août 2013 : prise de commandement d’EUTM par le général de brigade Guibert (France).
– Du 23 Octobre au 07 décembre 2013 : entrainement du troisième bataillon : le GTIA «Sigui».
– Du 16 décembre 2013 au 28 mars 2014 : premier stage de «Formation des formateurs».
– Du 01 janvier au 18 mars 2014 : entrainement du quatrième bataillon : le GTIA «Balanzan».
– 01 avril 2014 : prise de commandement d’EUTM par le général de brigade Rudkiewicz (France).
– Du 05 mai au 24 août 2014 : entrainement du cinquième bataillon : le GTIA «Debo».
18 mai 2014 : prolongation de la mission d’EUTM jusqu’en mai 2016.
– Du 06 août au 11 septembre 2014 : premier stage pour les officiers d’état-major.

Du 01 septembre au 14 novembre 2014 : premier stage pour les futurs commandants de compagnie.
– 24 octobre 2014 prise de commandement d’EUTM par le général de brigade García Vaquero (Espagne).
– Du 24 novembre au 21 février 2014 : entrainement du cinquième bataillon : le GTIA «Al Farouk».
– Du 07 avril au 4 septembre 2015 : stage pour les élèves officiers de l’Académie militaire.
– Du 29 juin au 21 juillet 2015 : « cours d’instructeur armes spéciales ».
– Du 01 juillet au 30 juillet 2015 : stage pour les sous-officiers.

28juillet 2015 : prise de commandement d’EUTM par le général de brigade Pfrengle (Allemagne).
– Du 31 août au 10 décembre 2015 : deuxième stage pour les futurs commandants de compagnie.
– 17 septembre 2015 : première visite du Président de la République du Mali à Koulikoro.
– Du 12 octobre au 10 décembre 2015 : entrainement du septième GTIA, marqué par la première  participation d’une unité de gendarmerie.
– 18 décembre 2015 : prise de commandement d’EUTM par le général de brigade Albl (Allemagne).
– Du 11 janvier au 22 janvier 2016 : entrainement des unités du 32e régiment d’infanterie de Kati.

Du 11 janvier au 22 janvier 2016 : entrainement des unités du 33e Régiment de parachutistes à Bamako.
– 15 février – 6 mai 2016 : entrainement du GTIA8.
– 15 février 2016 : début de l’entrainement du quatrième stage de « Formation des formateurs ».
23 mars 2016 : décision du Conseil européen de renouveler l’EUTM Mali pour un troisième mandat allant jusqu’au 18 mai 2018.
– 04 mai 2016 : cérémonie de fin de stage de «Formation des formateurs» à Faladié.
19 mai 2016 : début du troisième mandat.
– 03 juillet 2016 : prise de commandement d’EUTM par le Général de brigade Harvent (Belgique).

18–29 juillet 2016 : premier cours pour les officiers de liaison G5 SAHEL
– 20 juin-02 septembre 2016 : cours «Formation des formateurs» à Koulikoro
– 30 septembre 2016 : prise de commandement de l’ETTF (Education and Training Task Force) à Koulikoro par le Colonel Thierry Hinnekens (Belgique)
– 15 décembre 2016 : cérémonie de clôture du CMATT à Kati
– 05-16 décembre 2016 : cours pour les officiers de liaison G5 SAHEL
– 19 décembre 2016 : prise de commandement de l’EUTM par le Général de brigade Devogelaere (Belgique)
– 11 février – 11 mars 2017 : CMATT à Gao
– 13 février – 28 avril 2017 : CMATT à Segou
– 1er mai – 15 mai 2017 : cours pour officiers de liaison du G5 Sahel
– 22 mai – 20 juin 2017 : CMATT à Sikasso

– 12 juillet 2017 : prise de commandement de l’EUTM par le Général de brigade Bart Laurent (Belgique)

31 Juillet – 20 Août 2017: CMATT à Gao.

– 24 Juillet – 08 Septembre 2017: CMATT Kati.

– 24 Juillet – 15 September 2017: Formation des pelotons d’Artillerie et des sections de Mortier.

– 11 Août – 21 Octobre 2017: Formation ETIA (Élément Tactique Inter Armes).

– 29 Août – 18 Septembre 2017: CMATT à Tombouctou.

– 07-21 Septembre 2017: Formation de magasinier logistique.

– 25 Septembre – 06 Octobre 2017: Cours pour les officiers état-major G5 SAHEL.

– 16 Octobre – 23 Novembre 2017: CMATT  à Kayes.

– 26 Novembre – 22 Decembre 2017: CMATT à Sévaré.

15 Janvier : Début du 6ème cours des ‘Cours Commandant de Compagnie’.

– 20 janvier 2018:  Le nouveau Centre Opérationnel Conjoint des Forces Armées du Mali (COIA) a été inauguré officiellement.

Une deuxième série de documents de doctrine militaire ont été officiellement remis.

Il y a eu le don du prototype de l’installation de traitement médical de rôle 1 (MTF).

– Pendant toute la période:  L’équipe de leadership et d’éducation a donné des cours de leadership à l’EMIA.

Piliers du leadership.

Culture militaire et leadership.

Leadership au niveau tactique.

Principes du droit international humanitaire, droits de l’homme et leur pertinence dans les conflits armés contemporains.

Règles sur la conduite des hostilités.

 

31 Janvier : Prise de Commandement de l’EUTM par le Général de brigade Enrique Millan Martinez (Espagne).

– 01 Février – 04 Mars: CMATT Sikasso.

– 02 au 27 Avril 2018: CMATT Kati.

– 14 Mai 2018: Décision du Conseil de l’Union européenne pour le Quatrième Mandat avec durée jusqu’au 18 Mai 2020.

– 19 Mai 2018: Début du Quatrième Mandat.

Consulter le factsheet en cliquant sur le lien ci-dessous.

Nos partenaires

Présentation des partenaires de la mission EUTM Mali, cliquez sur ceux-ci pour être redirigé sur leur page.

EUTM Mali - Vidéos
EUTM Mali CMATT GAO AUG2017

EUTM Mali CMATT GAO

Entraînement para EUTM Mali

Entraînement Para au Mali

DIRPA

DIRPA

Nos lieux d'activités

Les lieux d’activités d’EUTM Mali

EUTM MaliLorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Aliquam magna dui, laoreet vel dapibus in, commodo sed elit.

Mali
Bamako advice activities

L’état-major d’EUTM Mali est situé à Bamako. On y retrouve également les  conseillers de l’ATF (Advisory Task Force) qui apportent leur expertise à l’état-major général des FAMa. L’ensemble représente près de 150 personnes.

C’est au centre d’entraînement de Kolikoro que l’on retrouve l’essentiel du contingent d’EUTM Mali avec plus de 400 militaires. C’est là que se déroulent une bonne partie des activités de formation et d’entraînement au bénéfice des FAMa. Ce sont également les instructeurs basés à Koulikoro qui sont détachés dans les régions Militaires pour y délivrer les formations organisées dans le cadre des CMATT.

Le 3ème mandat d’EUTM Mali comporte une extension de la zone d’engagement jusqu’à la boucle du Niger et comprend les villes de Tombouctou et de Gao. L’objectif est de délivrer formations et conseils au sein des régions Militaires, là où les FAMa en expriment le besoin. EUTM Mali a déjà organisé 5 formations décentralisées appelées CMATT (Combined Mobile Advisory & Training Team) : Deux à Segou, un à Kati, un à Gao et un à Sikasso.